Phnom Penh 

La prison de Tuol Sleng

Dimanche 10 décembre

Nous voilà repartis en moto, celle de Tut maintenant, pour visiter Tuol Sleng (la prison où 17000 personnes mourraient sous Pol Pot (le film S 21 de Ritty Panh)).
J’apprends une fois sur place que Rathana n’y est jamais allée, j’avais cru comprendre que si...
Elle me dit qu’elle avait 13 ans sous le régime, qu’elle a eu très faim, elle était au travail aux champs avec sa mère comme tout le monde.
Elle regarde tout, lit tout, dit que c’est difficile (effectivement tout est quasiment en l’état et des agrandissements de photos dans les chambres de torture sont monstrueux). Elle me dit que sa mère ne veut pas venir ici, elle a peur et qu’elle, elle a perdu un de ses oncles mais elle ne le voit pas sur les photos.
Les photos des emprisonniers et des gardiens sont mélangées (j’ai lu aujourd’hui dans un journal que les jeunes cambodgiens ne veulent absolument pas croire ce qui s’est passé... alors que les procès commencent en ce moment).
L’ambiance s’alourdit entre nous trois, je prononce un somto -désolée- lamentable, mais c’était important d’y aller, d’ailleurs deux jours après, j’ai assisté à une discussion à la maison : Rathana racontait ce qu’elle avait vu à une de ses amies aui expliqua alors très longuement et calmement comment son père avait été tué, jeté d’une montagne. Yocouba écoutait, approuvait et précisait. À la fin de la visite, Rathana dit ; "j’espère qu’il n y aura plus de Pol Pot".