Battambang 

Portrait Mitonha

hier soir longue longue discussion avec Mitonha, mon interprete, 25 ans... il me parle beaucoup.. son groupe de rock, son envie de vivre avec ses copains, sa vie de groupe de copains quand il est devenu orphelin a 13 ans, son parrain, les organisations francaises pas toujours tres cool qui l ontaccuilli.. sa grand mere adoptive, sa tante qui crie tout le temps... et puis ses manieres de voir les vieux, comment il se voit, lui, vieux, dans un cafe de phnom penh, buvant des cafes et lisant le journal... il me raconte une histoire bouddhiste toujours tres morale d un vieux qui negocie avec dieu pour avoir beaucoup d argent sur terre mais ne fait pas de bonnes choses alors le dieu des morts decide qu il doit mourir tout de suite.. le vieux se cache sous l eau avec un bambou pour respirer mais le dieu finit par lui marcher dessus.. morale : on echappe jamais a ses actions...

il a encore fait froid toute la nuit... mitonha me demontre que c est impossible de faire ce voyage a pied.. et de toute facon vu qu il ne peut marcher comme moi, ca n a plus de sens, les renocntres de chemin sont impossibles... triste j aime tellement marcher, mais le film...