Ho chi Minh Ville... 

une belle vieille vietnamienne !

27 février 2007
une belle vieille vietnamienne !

Et bien c’est foutu...
Je ne tournerai pas au vietnam... cela tombe comme un couperet... ici , pour avoir l autorisation de tourner il faut qu’un policier me suive toute la journée pour surveiller ce que je tourne et il faut payer ce service, cher, ma production n’a pas suivi et j’avoue qu’il était bien inimaginable de tourner dans de petites familles, intimement, dans ces conditions. Je vais donc quitter ce pays...

Pourtant depuis quatre jours, j’avais commencé des rencontres, dont une toute belle - une vieille vieille dame qui revend des légumes au marché du district 3.

(JPG)

Je passe du temps avec Yu, mon interprète, belle femme de 57 ans. Elle fait bien plus qu’interpréter, elle me raconte tellement de choses sur la vieillesse et la vie au vietnam La vieille dame, là , nous l’avons rencontré en maraudant sur le marché... elle m’a tout de suite paru si belle sous son chapeau, un doux sourire, et tout de suite, si contente de notre rencontre...

Alors on a papoté, elle commence a 4h du matin et finit vers 6 h le soir... c’est sa belle-fille qui est à côté d’elle, elle lui apprend ce métier pour qu’elle puisse garder l’emplacement du marché...

Elle dit qu’elle est heureuse ainsi ; elle ne veut surtout pas s’arrêter parce qu’elle s’ennuierait à la maison... elle est bien là ; d’ailleurs elle a toujours des clientes... Etonnement ! quand elle nous emmène chez elle, on se retrouve dans une maison plutôt agréable avec des fils bien nourris... En fait, elle pourrait ne pas travailler, elle a eu 10 enfants, et 5 vivent encore avec elle dans une petite maison agréable et tous travaillent, certains sont cadres du parti...

La religion lui importe peu, elle met juste chaque jour un baton d’encens sur l’autel des ancêtres sur le buffet... Eet quand je suis revenue tourner le soir, ces fils-cadre du parti m’ont interdit de tourner tout en nous invitant à manger avec eux. La connaissance avec la vieille dame s’est arrêtée là... Quand nous sommes retournées au marché lui dire au revoir ; elle était toute déçue et espérais que l’on pourrait recommencer...

Ici, c’est le commerce... Tout le monde vend ou revend quelque chose, pour faire un peu plus d’argent... et les personnes âgées aussi, tant qu’elles le peuvent, sinon la plupart restent en famille avec leurs enfants... mais sûrement beaucoup de cas très difficiles, tellement de vieilles femmes qui vendent des billets de loterie... Difficile d’entendre des sentiments, des plaintes ou des envies ; il semble que la culture ancrée et inconsciente - entre bouddhisme , confucianisme et matérialisme communiste- est amené à se couler, à s’arranger avec la vie, dans un fort fort matérialisme... ou l’on fait tout pour avoir plus d’argent... la vie est quand même chère dans grande ville où l’on vit à 10-12 dans de petites maisons. Mais la course à la consommation est bien partie...

Lors d’une longue conversation sur le sujet au petit cercle francophone, à la question : est ce que ça va continuer comme ça ? les avis étaient partagés... Il faut dire que beaucoup de femmes font tout -par internet- pour se marier en Europe... certes pour envoyer de l’argent dans leur famille, mais le nombre d’enfants par famille se réduit, qui restera auprès des vieux parents ? Des maisons de retraite commencent à pointer leur nez, certaines dames d’un certain âge, voyant leurs filles loin, commencent à envisager cette solution avec horreur.